1. Généralités 

Auparavant, la seule solution dont disposaient les entreprises était de développer et de gérer le matériel physique nécessaire à l’informatique, notamment les serveurs, le stockage des données sur disque et les switchs Ethernet. Mais aujourd’hui, les entreprises peuvent utiliser une plateforme de Cloud public comme Azure, qui se charge de l’achat et de la maintenance de tout le matériel informatique. Cela permet aux entreprises de « louer » efficacement les ressources matérielles selon leurs besoins. 

2. Définition 

Azure est une plateforme de Cloud qui dispose de tout ce dont une entreprise a besoin pour gérer virtuellement une partie ou la totalité de ses opérations informatiques : serveurs, stockage, bases de données, réseaux, statistiques et bien plus encore. 

Si les cyniques moquaient encore il y a peu le concept d’informatique dans les nuages, déclarant que « le cloud n’est que l’ordinateur de quelqu’un d’autre », cette critique semble aujourd’hui perdre de son sens devant la multiplication des services hébergés sur le cloud et disponibles dans le commerce. Mais cette simplification excessive ne décrit qu’une petite partie de l’activité d’Azure, qui se définit comme une activité d’Infrastructure as a Service (IaaS), dans laquelle les services dans le cloud remplacent le matériel physique. 

La gamme complète des services Microsoft Azure couvre de fait bien plus que la simple relocalisation de serveurs sur site vers le cloud. En plus des ressources IaaS, vous disposez d’une gamme complète d’options Platform as a Service (PaaS) et Software as a Service (SaaS), permettant à votre entreprise d’accéder aux services cloud sans avoir à gérer un serveur. Par exemple, vous pouvez créer un site Web basé sur WordPress ou construire un site sur JS Node de base sans avoir à configurer (ou patcher) le serveur Windows ou Linux sous-jacent. 

Qui utilise Microsoft Azure ? 

Des entreprises de toutes tailles estiment qu’il est utile d’utiliser un Cloud public, et bon nombre d’entre elles choisissent Azure. En fait, 85% des entreprises du palmarès Fortune 500 utilisent Azure 

Azure est également attractif pour de nombreuses petites et moyennes entreprises. En effet, il permet aux PME d’éviter d’énormes dépenses pour l’achat d’équipements ; en outre, il soulage le travail de mise à jour et de maintenance, car les petites organisations ne disposent pas toujours d’experts informatiques en interne pour les aider. Et comme Azure facilite l’ajout ou la suppression de ressources informatiques en quelques minutes au lieu de plusieurs heures (ou jours !), il assure une flexibilité accrue que les entreprises n’auraient tout simplement pas avec un datacenter traditionnel sur site. 

3. Les avantages de Microsoft azure 

L’avantage le plus évident des offres IaaS d’Azure est que votre entreprise n’a pas besoin d’acheter, de configurer, de maintenir et de réparer du matériel pour exécuter des charges de travail dans le cloud. Les économies commencent par le coût du matériel, mais englobent un nombre beaucoup plus élevé de coûts indirects, y compris l’espace physique requis pour héberger ces serveurs ainsi que l’électricité nécessaire à leur fonctionnement. 

Parce que les ressources basées sur Azure sont virtuelles, elles ne peuvent pas tomber en panne de manière inattendue et entraîner des temps d’arrêt pendant que vous attendez des réparations ou un remplacement. Les ressources matérielles virtuelles peuvent augmenter ou diminuer d’une manière que le matériel physique ne peut pas le faire, ce qui permet de faire face à des pics de trafic soudains vers un site Web basé sur Azure. 

Les grandes entreprises qui doivent répondre aux exigences mondiales en matière de confidentialité pour le stockage et le transfert des données peuvent facilement transférer les données et les services vers une région de leur choix. 

Pour les développeurs, Azure offre un accès instantané aux services de développement d’applications mobiles, de conception d’appareils IoT, de connexion au stockage en ligne et aux ressources de base de données, et de déploiement de la technologie des conteneurs. En outre, Microsoft a beaucoup investi dans l’apprentissage machine et les outils d’IA pour les développeurs. 

Microsoft a annoncé Azure en 2008. Il a fait ses débuts publics deux ans plus tard, en janvier 2010, sous le nom de Windows Azure et a été rebaptisé Microsoft Azure en 2014. Un changement de nom qui est loin de se résumer à de la seule cosmétique. Au lieu de cela, il s’agissait du reflet de l’étendue des services cloud d’Azure, qui s’étend bien au-delà des seules offres basées sur Windows. 

Fin 2017, en fait, Microsoft a rapporté que 40% de toutes les machines virtuelles d’Azure fonctionnaient sous Linux, contre moins d’un tiers un an auparavant. L’infrastructure mondiale d’Azure comprend des centres de données dans 54 régions, couvrant 140 pays. Microsoft maintient également deux régions d’Azure Gouvernement Secret qui se trouvent dans des endroits non divulgués 

La sécurité est une priorité pour tous les acteurs majeurs du Cloud public, dont Microsoft Azure. Microsoft en particulier s’est focalisé sur cette question avec le développement récent de son centre de sécurité Azure. 

Le centre de sécurité Azure est un outil de gestion qui vous permet de surveiller vos ressources Azure pour détecter les vulnérabilités et les menaces de sécurité. Grâce à des analyses avancées, il aide à détecter les activités potentiellement malveillantes dans vos environnements de travail hybrides et vous suggère des mesures correctives. Vous pouvez ensuite évaluer ces mesures et prendre les mesures nécessaires. Le Security Center est fourni avec votre abonnement Microsoft Azure et est accessible depuis le portail principal. 

Veuillez noter, cependant, que seule une partie du Centre de Sécurité est disponible gratuitement. Et même si la partie gratuite vous donne une certaine visibilité sur l’état de sécurité de vos ressources dans le Cloud, elle est assez limitée à bien d’autres égards. Pour bénéficier des fonctionnalités de détection des menaces les plus avancées, vous devrez passer au niveau « standard » payant. 

X